> Actualités

Actualités

05/04/2018
Les-Loges-Marchis : Une gestion informatique du cimetière communal
La municipalité a décidé de numériser les emplacements du cimetière pour une gestion plus aisée. Pour ce faire, elle a fait appel à la société Gescime, dont c'est la spécialité.

Joëlle Saliot, secrétaire de mairie, est un peu la mémoire de la commune pour ce qui est de la gestion du cimetière avec ses trente-cinq années passées au côté de trois maires différents.

Mais l'heure de la retraite approche et force est de constater que même si les informations concernant les 582 sépultures sont conservées sur papier ou des plans faits à la main, « il y en a beaucoup dans la tête ! »

C'est donc dans l'optique de faciliter cette gestion et le passage des informations à sa successeur que Joëlle Saliot a émis l'idée de faire appel à une société située à Brest (Finistère), Gescime, spécialisée dans la numérisation des cartographies de cimetière et des actes s'y rapportant.

Un relevé par vidéo Le travail de cette dernière commence par un relevé de tous les emplacements et des épitaphes via une vidéo réalisée pendant une semaine, entre les allées du cimetière.

Véronique Postec, directrice de l'entreprise qui emploie 22 salariés, salue « un super effort du conseil municipal de s'engager dans une bonne démarche de gestion », reconnaissant que « c'est assez exceptionnel pour une petite commune. Nous travaillons sur des cimetières de Strasbourg, Bordeaux, Lyon, avec plusieurs dizaines de milliers d'emplacements et nous permettons aux mairies de passer dans une ère nouvelle en abandonnant le papier ».

Une sectorisation est donc créée quand elle n'existe pas, en carrés (il y avait déjà quatre carrés aux Loges-Marchis), rangs, et emplacements avec une renumérotation complète. Après le relevé des épitaphes, vient la saisie des titres de concession, la numérisation des archives, leur association aux emplacements, en se méfiant des homonymies.

« Se déplacer dans le cimetière et trouver la tombe d'un être cher sera plus facile », ajoute Véronique Postec, qui explique que la cartographie numérisée du cimetière sera accessible sur un site Internet (en cours d'actualisation), dont le lien figurera sur le site de la mairie.

Outre les deux personnes qui s'appuient sur ce plan numérisé à la mairie, et peuvent donc savoir précisément s'il reste des concessions disponibles et où les trouver, les particuliers pourront également avoir accès au site, afin de trouver plus facilement la sépulture d'un défunt.

Joëlle Saliot précise que « c'est un outil de travail évolutif, il tient déjà compte de l'agrandissement du cimetière et aussi du site cinéraire ».

Site :cimetiere.gescime.com/ les-loges-marchis-cimetiere-50601

Lire la suite

29/01/2018
50 concessions à l'état d'abandon à Vire Normandie (Saint-Germain-de-Tallevende)
La commune déléguée, Saint-Germain-de-Tallevende, s'est de nouveau engagée dans une procédure de reprise de concessions funéraires.

Samedi 20 janvier, il faisait un véritable temps de Toussaint, lorsque la commission du cimetière a établi 50 procès-verbaux.

Les concessions concernées sont celles qui ont plus de 30 ans d’existence et dont la dernière inhumation date de 10 ans au moins et qui ont cessé d’être entretenues.

Les descendants, héritiers ou successeurs des concessionnaires ou les personnes chargées de l’entretien de la concession sont invités à assister à la procédure de constat, explique Gérard Mary, maire délégué. « À défaut de leur présence, un procès-verbal est dressé pour chaque concession concernée. »

Que se passe-t-il après ?

Si la concession est toujours en état d’abandon, après un délai de 3 ans, un nouveau procès-verbal est dressé », précise Valérie Ollivier, adjointe déléguée au cimetière. « Le maire peut alors saisir le conseil municipal, pour procéder à la reprise de la concession.

Infos pratiques : pour tout renseignement, les familles sont invitées à contacter la mairie au 02 31 68 24 01. La liste des concessions concernées est tenue à l’entrée du cimetière et à l’entrée de la mairie.

Cet article vous a été utile ? Sachez que vous pouvez suivre La Voix le Bocage dans l’espace Mon Actu . En un clic, après inscription, vous y retrouverez toute l’actualité de vos villes et marques favorites.

Lire la suite

22/12/2017
A Noyon, le numérique se fait une place dans les cimetières
Chacun des deux cimetières de la cité de Calvin est désormais équipé d’une borne interactive afin de retrouver plus facilement la tombe de leurs proches.

« Ici, on vous aide à trouver l'emplacement recherché ! » Le message s'affiche en lettre capitale sur une borne interactive d'un nouveau genre, mis en place dans chacun des deux cimetières de Noyon.

Installées à l'entrée des sites depuis la Toussaint, ces bornes, développées par la société GesCime, permettent d'aider les familles et les visiteurs à retrouver plus facilement la tombe de leurs proches.

Pas toujours facile, en effet, de s'y retrouver dans les allées du cimetière Nord, qui compte plus de 3 000 caveaux.

« Pour des proches ou de la famille éloignée qui ne vient que de façon occasionnelle, comme à la Toussaint, c'est plutôt pratique, glisse le gardien du cimetière Nord. La borne est de plus en plus utilisée, les gens commencent à se l'approprier. » « Moi je n'en vois pas trop l'utilité, souffle Maryvonne, venue fleurir la tombe de son mari défunt. Mais pour les petits-enfants qui se rendront ici plus tard, ça peut être bien utile… »

Pour retrouver l'emplacement d'un proche, rien de plus simple, il suffit de taper le nom du défunt. Le caveau concerné s'affiche alors sur le plan. La borne interactive permet par ailleurs d'obtenir le registre des dispersions, de consulter les tarifs en vigueur ou le règlement du cimetière. La borne interactive offre aussi la possibilité de « valoriser » le site, en mettant en avant les sépultures « présentant un intérêt historique ou architectural ».

Lire la suite

01/11/2017
Lorient : des bornes interactives dans les cimetières pour trouver les sépultures
Des bornes interactives dans les quatre cimetières de Lorient aident les visiteurs à trouver la tombe qu'ils recherchent.

La borne est reliée à une application disponible sur smartphone.

Les écrans sont aussi dans les cimetières, et ce n'est pas nouveau. Cela fait sept ans que la Ville de Lorient a mis en place des bornes interactives dans ceux de la ville. Ce dispositif permet aux gens de mieux se repérer dans cet endroit où l'on ne vient pas si souvent.

Une application jugée "utile" par ses utilisateurs comme Stéphanie.
"Généralement, on s'en souvient, mais là par exemple, je me suis trompée de deux allées", confie la Parisienne.

Retrouver le défunt plus facilement "Lorient a été précurseur", se réjouit Karine Noël, responsable des services funéraires à la Ville de Lorient. La présence de ces bornes ne remplace pas les informations du gardien du cimetière vers lequel les anciennes générations se tournent plus volontiers.

Lire la suite

Nous contacter
Pour toute demande d'informations, contactez notre équipe
02 98 49 08 16